10 questions : Petar

Working_in_office_petar

1. Comment vous êtes-vous retrouvé chez Sofico ? 

Au risque de vous décevoir, mes débuts chez Sofico se sont faits de manière très banale. J’ai été contacté par Natascha (notre représentante nationale en Allemagne) et nous avons eu une conversation agréable. J’aimais l’idée de partir de zéro (dans notre bureau allemand) et de travailler avec d’autres collègues au sein d’une équipe en plein développement, tout en diffusant la culture de Sofico en Allemagne. 

2. À quoi ressemble une journée chez Sofico pour vous ? 

En général, je répondrais : ça dépend (rire). Il y a des jours où j’ai le temps de me consacrer à une tâche en particulier, mais certains autres jours, je ne fais que courir d'une réunion à l’autre. Sofico applique une méthode de travail agile. Par conséquent, chaque jour ou chaque semaine, nous nous alignons dans le cadre du projet considéré mais aussi au sein de notre équipe de développement (bureau de Munich). 

Je suis également ma liste des choses à faire : le matin, je vérifie ce qu'il me reste à faire de la veille, puis j’ajoute de nouveaux sujets à la liste. Une belle histoire, qui ne finit jamais ;) 

3. En quoi votre travail chez Sofico est-il différent de votre ou de vos fonction(s) précédente(s) ? 

J’ai exercé mes deux dernières fonctions au sein d’une société de consultance, qui n’avait pas de produit propre. Je travaillais uniquement sur les projets des clients. Les équipes œuvraient séparément, chacune sur un projet spécifique. Je manquais de contacts avec mes collègues. 

Chez Sofico, nous visons tous le même objectif : améliorer nos produits et la qualité de notre collaboration. 

Et comme nous travaillons avec un très grand nombre de personnes et de bureaux dans différents pays, le sentiment familial est tangible. Un sentiment que je recherchais depuis un moment après avoir quitté la Serbie. 

Sofico m’a permis de prouver ce en quoi j’ai toujours cru : pouvoir prendre des initiatives peut faire une différence énorme. 


4. À quoi passez-vous votre temps libre ? 

J’essaie de trouver un équilibre entre toute la technologie qui nous entoure et la nature. C’est pourquoi je fais des balades avec ma femme et mes enfants, à travers les superbes paysages de la Bavière. 

Je suis également la méthode Wim Hof (www.wimhofmethod.com), qui implique de la méditation, des exercices respiratoires et l’exposition à l’eau glacée. Les jours de travail, pour mes bains froids, j’utilise une petite piscine que nous avons installée dans le jardin (à cette époque de l’année, je dois briser la glace avant d’y entrer). Le week-end, je pique une tête dans un lac bavarois. 

5. Que peut-on faire pour vous faire plaisir ? 

Sofico a déjà fait beaucoup pour assurer le bonheur et le bien-être de ses employés. En temps normal, nous organisions des événements merveilleux, où nous pouvions nous rencontrer et discuter d’autres sujets que le travail. 

Nous avions aussi nos journées techniques (SOTECO), l’occasion de discuter et de rêver de sujets liés à la technologie. Mais il y a quelque chose qui me plairait vraiment. J’ai entendu dire que nos collègues australiens avaient besoin d'un peu d’aide sur leur site. Je me porterais bien volontaire pour aller les assister quelques semaines ? (rire). 

6. Qu’est-ce que vous aimez dans votre équipe ? 

Je fais partie d’un grand nombre d’équipes, et chacune a sa propre histoire. Mais ce que j’apprécie par-dessus tout, c’est leur humour. Et dans nos chats sur MS Teams (impossible de communiquer autrement pour l’instant), je trouve des messages amusants tous les jours. 

7. Mes superpouvoirs sont... 

Les gens me voient comme un esprit positif, patient, calme et qui partage généreusement son temps et ses connaissances. Je suis quelqu’un de communicatif et je suis toujours prêt à trouver un terrain d’entente avec tout le monde. Mon superpouvoir, c’est le multitasking. 

8. Si j’avais la capacité de changer quelque chose chez Sofico, ce serait... 

J’aime la mentalité de Sofico, parmi beaucoup d’autres points forts. Mais il y a quelques mois, on m’a proposé d’améliorer la « décentralisation » du travail et le processus de décision lié aux projets portant sur des technologies novatrices. Comme vous le voyez, j’ai écrit cette phrase au passé. Car nous avons déjà entrepris plusieurs démarches pour y parvenir. 

9. Qu’ai-je appris jusqu’à présent ? 

J’ai appris beaucoup de choses sur le secteur du leasing, et en ce moment – puisque je travaille sur le module de gestion des promotions –, je découvre le monde des promotions et des subventions. J’ai appris également que donner du feed-back aux gens sur leur travail peut les stimuler et les amener à de meilleures performances et à une meilleure compréhension des choses. 

10. Avec quels collègues aimeriez-vous bientôt aller boire un verre ? Et pourquoi ? 

(c’est aussi une nomination pour les 10 prochaines questions) 

Il y a beaucoup de gens que je n’ai pas vus depuis longtemps et avec qui j’aimerais bien aller boire une bonne bière... alors c’est difficile de choisir. J’aime aussi mon équipe SSG, mais je la rencontre chaque semaine et nous buvons un verre le vendredi après-midi. 

J’ai promis à Stijn Depuydt et à Wim Claeys de les emmener à l’Allianz Arena [Bayern Munich, ed.] et à l’Oktoberfest. Alors, espérons que nous aurons bientôt la possibilité d’honorer cette promesse.  ?  

Tags


Share this story  —   Facebook     Twitter     LinkedIn     Xing

Plus sur la vie au sein de Sofico