10 questions: Ruben

ruben-vermeulen-sofico-developer

1. Comment les choses ont-elles commencé avec Sofico ?​​​​​​​

C’est une incroyable histoire. À l’université, j’ai conçu une petite application qui affichait les Blue Bikes (vélos partagés) disponibles dans les gares de Gand. Rien de bien surprenant, mais assez pour me faire remarquer. J’ai eu l’occasion de présenter mon application à un événement intitulé Dynacity. L’événement était axé sur les modes de transport alternatifs dans la ville de Gand et la manière de les stimuler. Il est apparu que Bram Wallach (collègue Sofico) participait également à la présentation. À la fin de l'événement, il m’a contacté pour me demander si Sofico m’intéressait.

Je n’ai pas directement sauté sur l’occasion, car j’étais au milieu de ma dernière année. À la fin, j’ai été convié à un entretien et peu de temps après, je signais mon contrat. Sans Bram Wallach, je n’aurais probablement jamais commencé ma carrière ici.

2. À quoi ressemble une journée chez Sofico pour vous ?

Je ne commence pas la journée par la traditionnelle machine à café (et oui, j’ai suffisamment d’énergie pour tenir toute la journée). Pour me mettre dans le bain, je commence généralement par reprendre les choses que je n’ai pas eu le temps de finir la veille. Une fois que cela est terminé, je commence la programmation. Car oui, je suis programmeur. En plus de la programmation, je m’occupe de tâches scrum et de wireframe design. Quand je ne m’occupe pas de ces tâches, vous me trouverez probablement dans une salle de réunion (virtuelle).

3. En quoi Sofico est-il différent de votre (vos) fonction(s) précédente(s) ?

Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai fait mon entrée chez Sofico. Certains disent que l’école est le métier d'un étudiant. Faisons une comparaison...

L’aspect financier est assez différent. Chez Sofico, vous êtes payé pour ce que vous aimez faire alors qu’auparavant je payais pour le faire. C’est une nette amélioration. ;)

Les personnes avec lesquelles je travaille chez Sofico veulent porter Sofico (et ses produits) au niveau supérieur. On peut dire que dans mon précédent « métier », tout le monde n’était pas motivé. Chez Sofico, chacun met la main à la pâte. Travailler avec ce genre de personnes est motivant, car on voit l’avancement et on s’imprègne de l’atmosphère.

4. À quoi passez-vous votre temps libre ?

Ce que je fais chez Sofico est ma passion depuis un long moment déjà. Il n’est pas rare que je fasse de la programmation pendant mon temps libre pour apprendre des nouvelles choses ou que je poursuive des projets personnels.

Ce que j’adore, c’est regarder des émissions de télévision et des films. Depuis quelques mois, je vais à la salle de gym du coin. Cela m’aide à garder l’esprit clair et à me reconcentrer.

J’adore sortir de la maison et faire des choses, peu importe quoi.

5. Que faire pour vous faire plaisir ?

En tant que Belge, je dirais servez-moi une portion de frites et c’est parfait. À part ça, j’adore les expériences. Partager des expériences avec d'autres personnes. Il est agréable de s’acheter des nouvelles choses, mais elles finissent par se fondre dans le décor au fil du temps. Tandis que ce n’est pas le cas avec une expérience avec d’autres personnes, agréable qui plus est.

Les voyages organisés par notre Équipe fête en sont un parfait exemple (merci à elle de passer son temps à les organiser).

6. Qu’aimez-vous à propos de votre équipe ?

Ce que j’adore, c’est qu'il est très simple d’en approcher les membres. Nous nous posons mutuellement des questions tout au long de la journée. C’est vraiment une ambiance de start-up. Tout le monde a les pieds sur terre et est facile à aborder. Nous travaillons en gardant l'objectif de l’équipe en tête. Ce n’est pas un travail en solo.

7. Mes super-pouvoirs sont...

La programmation ?

J’aime cuisiner des pancakes. À vous de voir si c’est un super-pouvoir ou pas. Ma petite amie les aime, donc cela me suffit.

8. Si j’avais la capacité de changer quelque chose chez Sofico, ce serait...

Avoir notre propre cuisinier. Ne serait-ce pas merveilleux ?

9. Qu’ai-je appris jusqu’à présent ?

La chose la plus importante apprise chez Sofico est qu'il y a de nombreuses opportunités, et qu'il suffit juste de les saisir. J’ai essayé beaucoup de choses chez Sofico, simplement en prenant l’opportunité telle qu’elle se présentait. Elles m’ont permis d’aller à de nombreux endroits, de l’événement de notre client à Avignon en passant par l’Angleterre. Si vous voulez exceller et êtes prêt à dire oui à l’inconnu, Sofico est très valorisant.

10. Avec quels collègues aimeriez-vous prochainement aller boire un verre ? Pourquoi ?
(C’est en plus une nomination pour les 10 prochaines questions)

Je dirais Filip Van Ham. C’est avec Filip que j’ai commencé mon aventure chez Sofico. Nous avons démarré sur le projet .next et quel chemin parcouru depuis lors.

Tags


Share this story  —   Facebook     Twitter

Plus sur la vie au sein de Sofico