La vie d’une étudiante internationale en Belgique

photo5444865985900295988

Natsuki est une étudiante japonaise qui effectue un stage de six mois chez Sofico en Belgique. Faisons un peu mieux sa connaissance. Différences culturelles ou ressemblances ? 

Commençons par une brève introduction, parlez-nous de vous. Qu’étudiez-vous ? 

Je viens de Tokyo. J’ai une licence en Informatique et ingénierie parce qu’il n’y avait pas de diplôme spécialisé à ce niveau d’études. J’étais l’une des rares filles à étudier ces matières ; il y avait 99 % de garçons aux cours. Je suis maintenant un master en informatique, c’est pourquoi je suis venue en Belgique il y a quelques semaines pour effectuer un stage chez Sofico. J’ai différents hobbies, comme le surf et la nage dans la mer. 

Qu’est-ce que cela représentait pour vous d’étudier ces matières ? 

C’était un défi parce que je détestais les maths à l’époque. Pendant mes études secondaires, je voulais plutôt étudier la physique. Je pensais que ce serait plus intéressant que cela ne s’est révélé être. Résultat, j’ai décidé de passer les concours d’informatique.

Enfant, que vouliez-vous devenir ? 

Je rêvais de devenir riche. Je pensais à ce moment-là qu’une carrière dans la médecine serait valorisante et me permettrait de gagner de l’argent. Jusqu’à ce que je voie du sang et que je me rende compte du fait que cela n’allait pas me plaire. 

Aimez-vous votre travail chez Sofico ? 

Oui, beaucoup. Je travaille sur les contrats intelligents et la blockchain, une toute nouvelle technologie. C’est ma première expérience avec des systèmes de blockchain, puisque je n’ai jamais rien fait de la sorte avant. J’avais quelques connaissances issues de mes cours de master, mais rien de tout cela ne concernait les contrats intelligents. 

Pour moi, c’est un mélange de joie et de défis ; il faut tout étudier par soi-même parce qu’il n’y a pas de formation universitaire sur de telles innovations de pointe. 

Pour moi, c’est un mélange de joie et de défis ; il faut tout étudier par soi-même parce qu’il n’y a pas de formation universitaire sur de telles innovations de pointe.

Natsuki

Quel est l’objectif principal des contrats intelligents ? Comment fonctionnent-ils ? 

Cela va être compliqué. C’est un concept difficile à expliquer, mais les contrats intelligents sont essentiellement du code qui peut gérer des transactions commerciales et garantir que ces transactions soient sûres, rapides, peu coûteuses et très précises. Ces contrats s’exécutent automatiquement quand certaines conditions convenues à l’avance par les parties sont réunies, ce qui facilite considérablement les processus, les rend plus rapides et plus dynamiques. Ceux-ci peuvent correspondre à une action particulière ou à une échéance. Les contrats intelligents vont assurément transformer le monde. 

Les contrats intelligents peuvent s’utiliser dans un large éventail de cas, de la finance à la mobilité, et c’est ce que Sofico examine afin de préparer le futur. 

Toutefois, il y a certains risques liés à la sécurité. Nous ne savons pas à quel point ces contrats pourraient être facilement piratés. De même, comme il n’y a pas encore beaucoup de gens qui travaillent sur les contrats intelligents, le développement n’avance pas aussi vite que je le voudrais. Il y a encore beaucoup de travail à faire. 

Les contrats intelligents vont assurément transformer le monde.

Natsuki

Cela fait maintenant quelques semaines que vous êtes stagiaire chez Sofico, que diriez-vous de l’ambiance de travail ici ? 

Les gens ici sont assez sympathiques, et l’ambiance est conviviale. Mon responsable est quelqu’un à qui il est facile de parler. Il est plus agréable de travailler ici que pour une entreprise japonaise. 

Au Japon, les règles sont plus strictes et tout doit suivre un processus officiel ; personne ne fait cela en Belgique. Au Japon, vous devez respecter des règles strictes. 

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants qui posent leur candidature pour le même stage que le vôtre ? 

Foncez ! N’ayez pas peur, soyez ouverts à de nouvelles expériences et profitez pleinement de la vie. 

N’ayez pas peur, soyez ouverts à de nouvelles expériences et profitez pleinement de la vie.

Natsuki

Recommanderiez-vous Sofico à de futurs étudiants pour y démarrer leur carrière ? 

Oui ! Sofico est une entreprise formidable avec des technologies récentes et un environnement de travail agréable. Il est facile d’essayer quelque chose de nouveau parce que personne ne vous jugera si vous faites une erreur. 

Que faites-vous le soir et le week-end en Belgique ? 

J’aime sortir, découvrir de nouveaux bars et goûter différentes bières. 

Avez-vous visité d’autres villes que Gand ? 

Oui, Bruges, Louvain, Bruxelles et Anvers sont belles, mais je préfère Gand. À Bruxelles, par exemple, il y a beaucoup de sans-abri et je ne me sens pas en sécurité. Je n’ai jamais vu autant de sans-abri à Gand. À Gand, il y a aussi un superbe château et un magnifique fleuve. 

Qu’est-ce qui diffère fondamentalement dans la façon de passer son temps libre au Japon et en Belgique ? 

Au Japon, les adultes ne sortent pas autant que les étudiants. Ils ne saisissent pas les occasions de faire de nouvelles rencontres. En revanche, ici, les gens aiment se faire de nouveaux amis et sont vraiment ouverts. Je crois que les Européens aiment parler de politique et de religion. Au Japon, ce sont des sujets dont on ne parle jamais. 

Parlons du futur. Avez-vous un rêve ou peut-être un objectif que vous voudriez atteindre dans un futur proche ? 

Sofico est l’un de mes objectifs parce que je veux travailler ici à temps plein. Je voudrais aussi travailler comme consultante informatique, pour combiner mon expertise technique et mes compétences commerciales. J’aimerais aider les autres à résoudre leurs problèmes au fur et à mesure que ceux-ci se présentent. 

J’ai reçu une offre d’une entreprise de consultance informatique japonaise, mais ils n’ont pas une dimension suffisamment internationale pour moi. Je n’ai pas l’intention d’accepter leur offre. Je préférerais rester en Belgique. 

Pouvez-vous nous recommander un film japonais à voir ? 

Je vous recommanderais un film d’animation, mais beaucoup de gens le connaissent déjà. Vous devriez regarder Mon voisin Totoro si vous en avez l’occasion. C’est un film à la fois beau et tendre. 

Tags


Share this story  —   Facebook     Twitter     LinkedIn     Xing

Plus sur la vie au sein de Sofico